Aguazul Papaya    SK Dvalinn    Standard Tygres
Europa League Phase de poule

Comme dans un rêve

12 nov. 2020 par Gwench

Jeudi soir, l'heure de la petite coupe d'Europe, l'Europa League ! Quel bilan ce soir pour nos clubs engagés ?

STANDARD TYGRES - RAPID DE VIENNE

Nous avions quitté nos Rouches défaits en Autriche sur la pelouse du Rapid de Vienne (1-2). En championnat, Tygres vient d'entrer dans la zone de turbulences de la relégation. A quoi s'attendre ce soir au moment d'accueillir les Viennois ? A un match compliqué, avec une première période passée sous l'éteignoir face à un Rapid avide de vite marquer un but. Dominateurs, la bande à Berisha fut plutôt dangereuse en première période, obligeant Consigli à sortir le bleu de chauffe. Pour le coup, Bartra et Vida n'ont pas été en reste non plus, intervenant souvent avant le pire. En seconde période, le Standard commença à reprendre confiance avec quelques tentatives s'approchant de la mire. Preval ne fut pas loin d'ouvrir la marque à la 52e minute, sur un tir croisé dans la surface de réparation. Mais Strebinger veillait au grain. Deux minutes plus tard, Preval se signala encore avec une belle passe dans la profondeur pour Dost qui s'en alla battre d'une balle piquée le portier autrichien et ouvrir la marque (54e). Il sera encore une fois à la conclusion à la 67e minute quand Stocker récupérera un centre raté qu'il renvoya dans la boîte. De la tête à bout portant, Bas Dost doubla la marque. Le Standard était enfin lancé, même si la possession du ballon restait en faveur du Rapid. Toutefois, jusqu'au coup de sifflet final, Tygres résista avec bien plus d'assurance aux tentatives viennoises. Avec cette deuxième victoire, les joueurs du Standard s'emparent de la 2e place car, dans le même temps, Krasnodar s'est incliné face à Tottenham (quasiment déjà qualifié).

Krasnodar - Tottenham : 0-1

1- Tottenham 12 pts
2- Standard 6 pts

3- Krasnodar 3 pts
4- Rapid 3 pts


 

SK DVALINN - BENFICA LISBONNE

Des fois, il faut peut de choses pour faire basculer une rencontre en sa faveur. Au match aller, Dvalinn n'avait pas su le faire et avait concédé une lourde défaite contre Benfica (0-3). Ce soir, la copie du match fut bien plus intéressante. D'abord, les Cerfs ont su défendre lorsque Benfica se montrait trop entreprenant. La ligne des quatre défenseurs rentre à la maison avec une moyenne tournant autour de 7.4/10. Silva, Wyman, Isleifsson et Evans ont réalisé une performance majuscule pour contenir les attaques benfiquistes. Et, quand votre défense vous rassure, cela a tendance à donner confiance à l'attaque. Alors, certes, Bakambu a longtemps erré seul devant, à la recherche d'un bon ballon à exploiter, mais son jeu a fini par peser sur la défense portugaise. Tour à tour, Jardel et Conti ont eu à coller de près le buteur de Dvalinn. Alors que Tolasson (Dvalinn) et Fejsa (Benfica) venaient d'être remplacés à la 68e minute à la suite d'un choc entre les deux joueurs, et qu'un petit flottement animait la rencontre, Bakambu profita d'une erreur de marquage de Benfica pour trouver loin au second poteau Josef Martinez, tout heureux de claquer le cuir au ras du second poteau de Vlachodimos ! Dvalinn profitait donc du moment pour ouvrir la marque, et ne plus lâcher le score jusqu'à la fin de la rencontre. Benfica ne trouva pas de second souffle pour revenir. Les Cerfs peuvent -eux aussi- espérer se qualifier s'ils réalisent un sans-faute.

Galatasaray - Real Sociedad : 2-0

1- Galatasaray 7 pts (+4)
2- Benfica 7 pts (+3)

3- Real Sociedad 4 pts (-2)
4- SK Dvalinn 4 pts (-5)


 

STURM GRAZ - AGUAZUL PAPAYA

Après leur victoire tranquille au match aller contre les Autrichiens du Sturm Graz (2-0), les Iguanes abordaient le match retour avec une bonne dose de confiance, même si en championnat la donne est différente... Sans pousser, en cherchant surtout à faire circuler le ballon, les joueurs d'Aveiro ont mis une bonne demi-heure pour trouver la combinaison du coffre autrichien. Un coup-franc pleine lucarne de Giovinco et le match des Iguanes était lancé (34e). D'ailleurs, Giovinco fut l'homme du match ce soir, présent dans tous les bons coups. Delbert Sabin pourra le remercier pour son offrande à la 42e minute. Héritant du ballon au premier poteau, Giovinco aurait pu tirer. Au lieu de cela, il fit une énorme talonnade qui passa devant les cages de Siebenhandl pour arriver dans les pieds de Sabin qui poussa le ballon dans les buts, sans opposition. Les Aguazul basculaient à la pause avec un avantage de deux buts. En seconde période, ce fut plus équilibré, les Autrichiens se rebellant un peu, même si Eze et Hosiner n'auront pas trop inquiété la charnière Boyata-De Neville. Vaclik passa une soirée assez tranquille, comme cela ne lui était plus arrivé depuis un petit moment. En fin de match, le petit génie des Iguanes, Giovinco, déposa une offrande pour la tête de Smolnikov, sur corner. 3-0, les Aguazul Papaya s'installent en tête de la poule avec un point d'avance sur le Bayer Leverkusen. Mieux, s'ils remportent leur prochaine rencontre, ils seront assurés de jouer les 16èmes de finale au mois de février.

Leverkusen - Lokomotiv Moscou : 2-0

1- Aguazul Papaya 8 pts
2- Leverkusen 7 pts (+4)

3- Lokomotiv 7 pts (=)
4- Sturm Graz 0 pt


Tous les articles +