Sporting Burias    Alliance Club Klim    Dinamo Maramures    Koruboyama FC
Coupe de la Ligue Barrages

Mise en route

25 juil. 2020 par Gwench

La Super Coupe mercredi dernier était une mise en bouche pour la saison à venir. Le tour préliminaire de ce soir, en Coupe de la Ligue, est la mise en jambes de la saison. Jetons donc un oeil aux rencontres du soir.

AC KLIM - KORUBOYAMA FC

D'habitude, pour ce genre de match, les deux équipes (ou une, à tout le moins) jouent prudemment. Ici, à Klim, ni les locaux ni Koruboyama n'ont attendu pour se lancer à l'assaut des cages adverses. Klim débutait en 4-2-3-1, tandis que les visiteurs alignaient un 4-4-2 à plat. Très rapidement, Koruboyama décantait les choses grâce à une frappe lourde de Daiki, dès la 9e minute. Lothbrok ne put esquiver le moindre geste face à la puissance du tir. Ce fut le point de départ d'un match débridé durant lequel les deux équipes se rendirent coup pour coup. Cela nous permet de découvrir de nouvelles têtes que nous allons voir durant la saison en S-Ligue 2, notamment Daiki et Seijuro du côté de Koruboyama, mais aussi Yaou, Lothbrok ou encore Olivier Benzema pour Klim.

Les locaux ont mis le temps, mais durant la seconde période, ils furent récompensés de leurs efforts quand Raikkonen réussit à glisser le ballon dans l'espace pour Benzema qui s'en est allé battre d'une balle piquée Nelson (73e, 1-1). Bizarrement, ce n'est qu'à ce moment que la rencontre s'est calmée. Et les 20 000 spectateurs du Blatand Stadium de se refroidir aussi. Comme la situation ne bougea pas jusqu'à la fin du temps réglementaire, les deux équipes disputèrent des prolongations. Infructueuses, à leur tour. La séance de tirs au but scella le sort de la partie, à l'avantage de Koruboyama FC. Les visiteurs s'imposent 4 à 2 aux tirs au but.



SPORTING BURIAS - DINAMO MARAMURES

Dans la seconde partie du soir, les choses furent similaires puisque les deux équipes se sont données à fond dès le coup d'envoi. Prendre la température ? Que nenni, haro sur les buts ! Au final, ce ne sont pas moins de 49 tirs qui auront été réalisés durant le match (21 vs 28). Mais, durant la première période, aucun ne fit mouche, à la fois à cause des portiers Sevron et Graff, mais aussi parce que Lee ou Mulkovic (Burias), ainsi que Traoré et Burgstaller (Maramures), ont souvent raté la cible.

Heureusement, durant la seconde période, le scénario a évolué, avec l'ouverture du score avant l'heure de jeu par Traoré, pour le Dinamo. A la suite d'un coup-franc joué en deux temps, Traoré s'est retrouvé seul à 18 mètres, plein axe. Sur ses appuis, le buteur plaça une frappe intelligente au ras du poteau gauche de Sevron (54e, 0-1). Un peu déstabilisé, le Sporting mit quelques temps à sortir la tête de l'eau. Sur corner, le ballon arriva dans les pieds de Moustikar, côté gauche. L'attaquant du Sporting repiqua dans la surface de réparation puis enchaina avec une frappe croisée rasante. Graff, bien sur ses appuis, plongea parfaitement pour repousser le tir mais... le ballon arriva dans les pieds de Mulkovic qui reprit face au but vide (74e, 1-1). Là aussi, tout était à refaire, le match perdant un petit peu en intensité jusqu'au coup de sifflet final.

Durant les prolongations, le scénario fut foufou, puisque le Sporting Burias prit l'avantage juste avant la mi-temps des prolongations par Lee (105e+1, 2-1). Une frappe lointaine, en lucarne, prenant au dépourvu Graff. Le Dinamo aurait pu perdre pied dans cette rencontre, à cause de la pause. Au contraire, ils ressortirent le bleu de chauffe pour arracher l'égalisation à la 116e minute, en contre-attaque avec Verheyen à la conclusion. Plus rien ne bougea et dans ce match aussi, la décision se fit aux tirs au but. Durant la première série, tous les tireurs trouvèrent le chemin des filets, faisant monter la tension tir après tir. Au sixième round, Sevron se mit en avant en détournant la frappe de Thomas, pendant que David Van Serpy qualifiait les siens. Le Sporting se qualifie 6-5 aux tirs au but.


Tous les articles +