Spartak Grostov    SK Dvalinn
Supercoupe

Lentement mais sûrement

23 juil. 2020 par Gwench

Certaines choses reviennent tous les ans, sans joie, comme les impôts, les rentrées des classes ou encore une nouvelle saison des Marseillais. D'autres reviennent avec joie, et c'est le cas avec le premier match de la nouvelle saison 2020-2021 de la FSF.  Cette saison verra le retour de la 2e division professionnelle, joie supplémentaire. La trêve fut courte mais c'est parti pour dix mois de football simtopien !

Ce soir, nous avons donc la première rencontre de la saison entre le champion en titre, le Spartak Grostov, et le vainqueur de la Coupe de Simtopia, le SK Dvalinn. Ces deux clubs ont remporté leur premier trophée simtopien la saison passée. A qui le second ?

SPARTAK GROSTOV
Volpi - Rafael, Cathcart, Schott, Criscito - Stindl, Gonalons - Idrizi, Valeri, Babel - Coulibaly

SK DVALINN
Hrafnsson - Andre, Wyman, Evans, Silva - Luiz Gustavo - De Silvestri, Zurutuza, Xander, Murphy - Bakambu

Le match mit du temps pour trouver son rythme, démarrant très timidement. Peut-être à cause de tous les nouveaux joueurs de part et d'autre, peut-être à cause de la chaleur ou peut-être parce que la pression est déjà présente alors qu'il ne s'agit que du premier match de la saison. Pendant les 45 premières minutes du match, les occasions se sont faites rares, et presque toujours du même côté, celui des vainqueurs de la Coupe. Dvalinn défendait avec un bloc compact, dans sa surface, rendant difficile pour le Spartak le déploiement de son jeu habituel sur les côtés pour contourner la défense. En revanche, les Cerfs semblaient plus à l'aise aux abords de la surface adverse et quelques frappes obligèrent Volpi à terminer son échauffement... Mais pas de buts.



Durant la seconde période, ce ne fut à peine mieux. A la limite, on peut noter que Grostov a sorti la tête de l'eau et que les Ours ont pointé le bout de leurs museaux sur les cages de Dvalinn. Mais ni Babel, l'homme de la saison passée, ni Coulibaly une recrue de l'été, n'ont réussi à inquiéter vraiment Hrafnsson. Soit le portier du Nordviken était sur les frappes, soit le ballon rasait ses poteaux. Dvalinn conservait tout de même sa concentration défensive, bloquant souvent Grostov sur les côtés et les empêchant de jouer dans le paquet plein axe. Les Cerfs avaient l'avantage à la possession du ballon, mais ils n'en firent pas forcément meilleur usage que leurs adversaires.

En fin de rencontre, chaque équipe crût faire basculer la rencontre en sa faveur, mais elles échouaient d'un rien, ne pouvant faire autrement que de poursuivre leur lutte durant les prolongations. Celles-ci furent à l'image du temps réglementaire : équilibrées mais vierges de buts. A noter qu'il s'agit de la première Super Coupe qui atteint les prolongations, puis les tirs au but sans qu'un seul but ne soit marqué. Il fallait bien une "première" de ce genre, même si tous les spectateurs s'en seraient bien passé.
 



Durant la "fatidique séance de tirs au but" (CJP™), le scénario fut un peu plus fou et animé que durant les 120 minutes précédentes. Grostov manqua en premier un des tirs de sa série et, alors que Dvalinn pouvait conclure et s'imposer, le poteau vint les contrarier. Ce même poteau qui, lors du dernier passage, fut sur la trajectoire de Dvalinn, une nouvelle fois, offrant une balle de match à Grostov qui ne la manqua pas.
 


Sans avoir brillé et en ayant semblé brouillon, le Spartak Grostov remporte son second trophée de son histoire simtopienne. Le SK Dvalinn a affiché de belles choses et semble avoir trouvé un équilibre. Il leur en faudra puisque, comme pour Grostov, l'automne s'annonce chargé avec les compétitions nationales et la Coupe d'Europe.

Place maintenant à la Coupe de la Ligue, avec un tour préliminaire samedi entre quatre pensionnaires de la S-Ligue 2 revenante.


Tous les articles +