Euro Huitièmes de finale

Des Oranjes mûrs

29 juin 2020 par Gwench

Quatre ans que Simtopia n'avait pas atteint une phase finale d'une compétition internationale, depuis l'Euro 2016 en France. Les Bleus retrouvent donc un huitième de finale, avec une équipe des Pays-Bas qui recommence à faire peur, grâce à sa génération dorée de l'Ajax. Il est l'heure pour Simtopia de briller face à cette classe biberon talentueuse.

SIMTOPIA
Othofrez - Bongolo, Jansens, Van Serpy, Grosskë - Spazzia, Clavaux - Van Hoof, Del Campo, Meunier - Ademi

PAYS-BAS
Zoet - Karsdrop, De Ligt, Van Dijk, Aké - Hendrix - Van de Beek, Wijnaldum - Promes, Depay - De Jong

Simtopia continue la compétition dans une formation en 4-2-3-1 assez équilibrée mais qui ne convainc pas. En face, les Oranje jouent en 4-3-3 avec un milieu en triangle orienté vers la défense. Autant dire que la bataille du milieu allait faire rage. En fait, ce fut une rencontre à sens unique en première période, tant les Néerlandais ont dominé les Bleus. Au milieu du marasme, Spazzia et Othofrez ont surnagé, le reste de l'équipe a sombré. Le milieu de terrain se démena pour enrayer les actions initiées par Wijnaldum et Van de Beek, en vain. Très souvent, le ballon arrivait à portée des gants de Charles Othofrez. Le portier, une nouvelle fois, a réalisé une rencontre de haut vol et semble avoir gagné sa place de n°1 face à Drulip. A la pause, le score n'avait pas bougé et cela lui est dû en très grande partie.

En seconde période, la physionomie de la rencontre ne changea pas, les Oranje pressèrent encore plus. Ils auront tiré 33 fois au but, durant la rencontre ! En comparaison, Ademi à lui tout seul aura tiré 4 fois pour Simtopia. C'est d'ailleurs le total de tirs de Simtopia... Progressivement, malgré les changements (Avramentis pour Clavaux, Grey pour Bongolo et De Neville pour Jansens), Simtopia ne parvint pas à sortir la tête de l'eau. Pire, juste après le 3e changement, ils encaissèrent le premier but. Sur corner, De Ligt alla au contact d'Othofrez, le déséquilibrant quelque peu, sans que l'arbitre ou la VAR n'y redisent quoi que ce soit. Le portier d'Irwellshire relâcha le ballon pour De Ligt qui passa en retrait à De Beek. Sans opposition, ce dernier put propulser le ballon au centre du but (74e, 0-1). Simtopia eut beau protester, les ralentis allant dans leur sens, l'arbitre ne changea pas sa décision, n'étant même pas sollicité par la VAR. Cela sortit les Simtopiens de leur match, ceux-ci confondant vitesse et précipitation. Les Pays-Bas, à l'expérience et avec patience, maitrisèrent la fin de la rencontre et, à quelques minutes du terme de la partie, réussirent un break définitif (89e, 0-2). Sur une perforation côté droit dans la surface de réparation, Kluivert parvint à trouver au second poteau Memphis Depay. Le buteur lyonnais plaça une frappa au ras du poteau, impossible à aller chercher pour Othofrez.

Simtopia quitte donc la compétition dès ce huitième de finale, après un tournoi globalement raté (3 défaites en 4 rencontres). L'équipe n'a pas dégagé de colonne vertébrale et Capello a semblé chercher encore et encore la bonne combinaison. Il va falloir amener du changement, peut-être même que la Fédération commencera par son sélectionneur. Les Simtopiens vont dorénavant profiter de leurs vacances et boucler leurs transferts, pour ceux qui ont la bougeotte.


Tous les articles +