Aguazul Papaya
Champions League Demi-finales

Yesterday

06 mai 2020 par CFC

Ce 6 mai 2020 restera à jamais comme une date importante dans l’histoire d’Aguazul Papaya, le club dispute pour la première fois de son histoire une demi-finale de la plus prestigieuse des compétitions de football, la Ligue des Champions de l’UEFA.
Après un nul vierge encourageant à la maison lors de la manche aller, Aguazul avait le privilège de jouer sa manche retour dans un stade mythique, Anfield Road. En face, rien de moins que le tenant du titre, le Liverpool FC.


Portés par un You’ll never walk alone d’anthologie, les Reds prirent les Iguanes à la gorge dés le début du match. Il ne fallu que 16 secondes pour que le gardien Vaclik ne touche son premier ballon à la suite d’un centre de la droite de l’inévitable Mo’ Salah pour son comparse Sadio Mané.
 


A la 6ème minute, Robertson envoya une touche vers Adam Lallana qui balança un centre instantané pour… personne, si ce n’est le crâne de Zahavi. Le ballon, remis de la tête pile dans l’axe, permit à Henderson de contrôler et d’envoyer une lourde frappe dans la lucarne d’un Vaclik impuissant. 1-0, la partie était lancée.

Au quart d’heure, le gardien des verts et blancs pu se mettre en évidence en détournant d’une belle claquette, une tête de Gomez qui prenait clairement le chemin des filets.

La suite de la première période n’allait être qu’une succession d’occasions pour les anglais (22e, 27e, 28e, 31e, 36e et 39e) et les Iguanes pouvaient s’estimer heureux de n’avoir fléchi qu’une seule fois tant les Reds ont dominé cette première mi-temps.
On peut aisément imaginer que le discours de Mickaël Diymp a porté sur un resserrement défensif nécessaire et qu’il ne suffirait que d’un petit but pour son équipe rejoigne la finale.



Malheureusement pour lui, la seconde mi-temps fut du même acabit et Liverpool continua ses assauts incessants, poussant Aguazul dans ses derniers retranchements (51e, 56e). A la 61e minute, le colosse néerlandais, Virgil Van Dijk passa à quelques centimètres du break lorsqu’il vit son ballon, dévié de la tête, heurter la barre transversale verte et blanche.

Ce coup de semonces sonna une petite révolte chez les Iguanes qui se créèrent une petite occasion cadrée via Boselli à la 70e minute, on peut déjà vous annoncer que c’est le seul fait marquant du match côté papaïote.
A la 83ème minute, sur une tentative de jeu posé des Aguazul dans la partie de terrain des Reds, Zaldua ne parvint pas à joindre correctement Canteros, tout profit pour la fusée Sadio Mané qui passait à proximité. Le sénégalais produit un effort prodigieux via une course de 60m, en se permettant même le luxe de mettre Klose dans le vent, qu’il ponctua d’un tir puissant qui vint terminer sa course dans la lucarne de Vaclik.



Le Kop pouvait exploser, Liverpool allait pouvoir disputer une seconde finale de Ligue des Champions consécutive puis que la fin du match se déroula à un rythme moins élevé et l’arbitre pu mettre un terme à la belle aventure d’Aguazul Papaya cette saison dans la plus belle des compétitions européennes.

A défaut d’avoir été sur le toit de l’Europe, Aguazul peut se consoler avec une splendide performance historique qui lui à permis, comme le KVZ Hament l’an dernier, de faire partie des 4 meilleurs clubs d’Europe.

Il reste maintenant aux hommes de Mickaël Diymp 3 matchs des plus importants pour arracher le droit de participer à nouveau à cette compétition ainsi qu’une finale de coupe de Simtopia.
 


Tous les articles +