S-Ligue 1

Un fauteuil pour quatre

08 mars 2020 par Gwench

Si vous êtes en manque de football, du vrai du bon, avec du talent, bienvenue pour cette 30e journée de S-Ligue 1. Le sprint final est amorcé, puisqu'il reste moins de 10 journées à disputer. Il semble acquis, maintenant, que le titre va se jouer entre quatre équipes : les triple champions du KVZ Hament, leur ennemi préféré du RFC Aurora, les habituels outsiders des Aguazul Papaya et, surtout, les nouveaux venus du Spartak Grostov. A qui ira donc le "Schale" 2020 ?

 

 

Avant d'aborder cette question, concentrons-nous sur ceux qui n'ont plus trop d'espoirs pour le titre mais qui luttent à fond pour se qualifier en Europa League. Deux rencontres ont compté double ce soir, avec un petit Kamitoshi contre Armorbeek qui a vu les locaux du Ventmer réaliser un non-match, tellement ils ont été étouffés par les Blauwen. Armorbeek a tiré 19 fois au but, ce qui est important pour une équipe en déplacement. Goosens n'a toutefois offert la victoire aux siens qu'en toute fin de match (87e). Du côté de Kamitoshi, d'autres facteurs n'ont pas aidé pour réaliser un bon match : Shatov et Dumercent sont sortis sur blessure. L'animation offensive de Kamitoshi en a pati. Dans le nord du pays, à Kirkov, le Zénith recevait Kattegat IF et, là aussi, le résultat marque peut-être un tournant dans la quête à l'Europe. Kirkov, sans être brillant, a su manoeuvrer avec sérieux les Canaris. Là encore, la décision est arrivée tardivement dans la rencontre grâce à Perrotin (69e). Ces deux rencontres se sont jouées à peu de choses mais elles permettent à Kirkov et Armorbeek de revenir sur les talons du Standard Tygres qui occupe la 5e place.

 

 

D'ailleurs, ces derniers avaient un déplacement très compliqué lors de cette 30e journée puisqu'ils allaient, ni plus ni moins, chez les Aguazul Papaya. Ce fut un drôle de match avec beaucoup d'actions et de nombreuses tentatives au but. 36 tirs dans la rencontre, dont presque la moitié de cadrés. Les spectateurs en ont eu pour leur argent, surtout les visiteurs car après une première période animée mais équilibrée, la seconde fut d'un autre calibre, le Standard accélérant fort après l'heure de jeu. Ruidiaz s'est mis en avant en signant un doublé en 5 minutes pour breaker sur la pelouse des Aguazul. Spazzia a réussi à maintenir l'espoir d'un résultat favorable à la 81e minute, mais les Rouches ont verrouillé le coffre-fort. Les Iguanes s'inclinent ce soir et offrent la possibilité au Spartak de reprendre la tête.

 

 

Les Ours de Grostov ne se sont pas privés de le faire, non sans mal. Ils ont eu fort à faire face à un adversaire blessé dans son orgueil cette saison : Spremberg BK. Les hommes de Kryner ont tenu la dragée haute au Spartak et, sans un mois de septembre catastrophique, il y a fort à parier que les Sprembergeois seraient bien mieux classés, peut-être à la lutte pour la Champions League. Grostov possède une arme fatale : Ryan Babel. Encore une fois, le Néerlandais s'est offert un doublé, qui a permis de garder les siens à hauteur de Spremberg. Puis, progressivement, Grostov a resserré les rangs et est parvenu à trouver par Diego Valeri sur un superbe coup-franc le chemin de la victoire (85e). Le Spartak s'impose et reprend la place de leader avec deux points d'avance sur les Aguazul Papaya.

 

En préambule, nous parlions de quatre équipes. Terminons le tour d'horizon de ces candidats au titre en parlant du KVZ Hament et du RFC Aurora. De façon similaire, les deux clubs avalonais ont géré tranquillement leurs déplacements à Warwickal et Utopia. Un pressing constant, un peu de chance et pour le KV : une maîtrise parfaite de la contre-attaque. Encore une fois, le KV termine la rencontre avec seulement 42% de possession. Les Kompers et les Boeren s'imposent 2-0 loin de leurs terres et entretiennent leurs rêves de titre. Ils se retrouvent ce soir à 4 points du Spartak Grostov. Tout peut encore basculer rapidement.

 

 

Passons au carton de la soirée, entre le FC Arcandias et Hayabusa FC. Les Faucons d'Asahi sont actuellement dans une bonne dynamique (3 matches sans défaite) et leur déplacement à Arcandias, chez un FCA fébrile, a tourné à la démonstration. Hayabusa, emmené par un Schöpf en forme (2 buts, 1 passe décisive) et bien aidé par un FC Arcandias incapable d'endiguer les assauts des Faucons, a aligné les buts : cinq. Basculant à la pause avec un score de 2-0, Hayabusa a accéléré ensuite pour infliger une lourde manita aux Arcandiais. Un match à vite oublier pour les Jaune-et-Noir. Un peu comme la rencontre entre les Ulysses FC et le SK Dvalinn. Dans cette rencontre serrée qui aurait pu basculer en faveur des Ulysses, grâce à un but rapide (Kalombochi à la 9e) et un fait de jeu favorable : l'expulsion d'Ilsanker (58e), ce sont les Cerfs qui ont trouvé l'énergie pour se relancer et trouver l'égalisation par Benitez à la 65e minute. Les Ulysses restent scotchés à la dernière place pendant que Dvalinn fait du surplace.

 

 

On l'aurait presque oublié depuis quelques journées, mais Heiwashima United joue la qualification à l'Europe, mais les Shadows viennent de concéder deux défaites de rang. Il leur fallait absolument se reprendre ce soir sur la pelouse de Saint-Patrick, victime promise à la défaite, sur le papier. Comme souvent, le papier a été froissé et jeté à la poubelle. Les Leprechauns ont joué avec courage, étant toutefois malmenés par les Shadows, mais parvenant avec intelligence à faire trembler les filets. Heiwashima a laissé trop de possibilités dans la rencontre et Browne puis Benedetto en ont profité pour faire filoche. Ce n'est pas le pénalty transformé par Ritchie pour Heiwashima qui effacera le sentiment de faiblesse chronique de ses attaquants. Les Shadows concèdent leur 3e défaite d'affilée et commencent à s'engluer dans le ventre mou.

 

 

Terminons enfin par le derby le plus animalier de Simtopia entre Sliasthorp VK et Irwellshire United. Du raton-laveur de part et d'autre, dans les travées de la Drakkar's Arena (42 321 spectateurs dont 4 361 visiteurs). Une bonne ambiance dans les tribunes, un peu moins pour Sliasthorp sur la pelouse car les voisins d'Irwell ont joué les coups à fond, tout en étant repliés comme des hérissons sur leur surface de réparation. Néanmoins, ce furent les locaux qui trouvèrent la faille les premiers, par Antonio (18e) suite à une belle passe de Stommen dans la surface de réparation. Insuffisant, hélas, pour empêcher Irwellshire Utd de reprendre pied dans la partie. Sur un mini-corner, Miller trouva la tête d'Akwanifee (30e) pour le un partout. Peu de temps avant la pause, les Red Racoons prirent un avantage (qui s'avérera définitif) grâce à leur recrue phare Bradbury. Avec le recul, Bradbury aura peut-être été une meilleure idée recrutement qu'Alberran, cible initiale d'Irwell. Serre, côté gauche, plaça le ballon au ras du sol plein axe, dans une zone libre de tout joueur adverse. Bradbury arriva à pleine vitesse, contrôla rapidement avant de décocher une lourde frappe. Le Racoonico est une nouvelle fois remporté par Irwellshire, sur le même score qu'au match aller : 2-1.

 

Résultats complets et classement
Toutes les statistiques de la saison


Tous les articles +