S-Ligue 1

Figés

23 févr. 2020 par Gwench

La semaine a semblé longue aux aficionados de la S-Ligue 1, mais la voici de retour ce soir pour le compte de la 27e journée. Le dénouement final approche et chaque point compte, parfois triple. Mais ce soir, les positions n'ont pas vraiment bougé.

 

Avec cinq résultats nuls, on ne pouvait pas attendre de grands chamboulements dans le classement, d'autant plus que ceux-ci concernent souvent les équipes de tête. Vous espériez un nouveau changement de leader ? Perdu, rien de modifié de ce côté-là, les Aguazul Papaya et le Spartak Grostov poursuivent leur mano a mano à distance. Les Iguanes ont ramené un point de leur déplacement à Arcandias, après une première période compliquée. Le FCA, pas forcément au mieux au classement, demeure une équipe accrocheuse. Elle l'a encore prouvée ce soir contre les Aguazul. Cela dit, le Spartak Grostov ne profite pas de l'aubaine pour prendre quelques longueurs d'avance supplémentaires. Sur leur pelouse, les Medvedyi ont fait face à un adversaire de taille en la personne du KVZ Hament venu chercher la victoire. En première période, le plan du coach des Kompers fonctionna à merveille, Pellè et Trauco faisant basculer les Sang-et-Or en tête à la pause (1-2). Heureusement que Valeri avait ouvert la marque dès la 12e minute. Stindl put remettre les siens à égalité à un quart d'heure du terme de la rencontre. Ce partage des points est un moindre mal, finalement, pour le Spartak, mais pas pour le KVZ Hament.

 

 

Dans le même temps, le RFC Aurora est allé chercher au forceps une intéressante victoire chez les Ulysséens. Dominateurs et sereins pendant près de 80 minutes, grâce à l'ouverture du score par Avramentis dès la 20e minute, les Auroréens ont commencé à flancher physiquement durant le money-time, laissant les Ulysses retrouver le rythme. Le LUFC accula les Boeren devant leurs cages, mais sans revenir au score. Pis, ils concédèrent une contre-attaque victorieuse à la 82e minute. Aurora ne conserva l'avantage de son break que 3 minutes, reprenant la pression suite à cette réduction du score de Naismith. Aguirregay pensait doucher définitivement les espoirs locaux en redonnant deux buts d'avance à son équipe, mais dans la foulée ou presque, Naismith sortit de nouveau de sa boîte pour réduire encore la marque. Les arrêts de jeu furent douloureux pour les Auroréens, totalement cramés mais qui s'en sortent toutefois en vainqueurs. Dans la foulée, ils passent devant leurs ennemis préférés au général, pour un point.

 

 

Mais cela n'occulte pas les autres matches nuls de la soirée, dont un énième soporifique 0-0 du Standard Tygres (le septième sur 13 résultats nuls). Certes, la défense des Rouches est très solide. Certes, l'adversaire du soir Hayabusa FC, n'est plus dans sa bonne forme de début de saison. Mais au final, cela fait une rencontre à vite oublier pour deux équipes qui font du surplace. Un peu comme le Ventmer Kamitoshi FC, qui n'a plus gagné un match depuis 1 mois. Ce soir, l'adversaire était de qualité et avait les crocs, pour une 6e rencontre sans défaite. Les Loups du Zénith Kirkov ont dû retrouver leur esprit de meute pour revenir dans la partie, malmenés depuis la 13e minute par le Ventmer, sur un coup-franc d'Albrighton. Il fallut attendre la seconde période pour voir Boumaza remettre les deux équipes à égalité. Le Zénith reste à portée de victoire des places qualificatives pour l'Europe.
Enfin, on terminera le tour des matches nuls avec celui opposant l'Inter Utopia CF à Irwellshire Utd. Une rencontre équilibrée et animée, ponctuée de deux buts marqués dans les arrêts de jeu de chaque période. Ainsi, Finn Bradbury trouva le chemin des filets juste avant la pause (45e+1) contre son ancien club, tandis que la star Lafôret ajoutait une unité à son compteur de la saison : son 13e but en championnat.

 

 

Il n'y a peu que des résultats moyens ce soir, il y a aussi eu des victoires. De courtes victoires. Comme celle de Heiwashima Utd, sur sa pelouse, contre un SK Dvalinn volontaire mais peu aidé par le hasard, le but de Ricardo Goulart tenant à un peu de chance, sa frappe étant quelque peu déviée. Mais les Shadows n'en ont cure : ils obtiennent les trois points et remontent à la 6e place du championnat. Des victoires à l'arrachée mais tellement précieuses, exactement ce qu'il fallait à St-Patrick face à un RRC Armorbeek en forme (6 matches sans défaite). Une bonne combinaison côté droit pour les Leprechauns, ponctuée d'une tête à bout portant de Browne et voici St-Patrick lancé dans une série d'invincibilité (3 matches). Le RRCA va devoir se reprendre lors de la prochaine journée, s'il espère attraper le wagon européen. Enfin, déplaçons-nous à Sliasthorp, pour un duel de mal classés entre le SVK et Warwickal FC. Au cours d'une rencontre fermée, avec pour seul enjeu le risque de se retrouver lanterne rouge, tout s'est débloqué sur un nouveau coup du sort : un but contre son camp de Karlsen, qui voulait dégager en corner un ballon qui arrivait dangereusement près de ses filets. Mais, avec de mauvais appuis, souvent on se retrouve avec une catastrophe, comme un ballon finalement dégagé dans sa lucarne... Warwickal s'en fiche, il prend les trois points et s'éloigne un peu de la place de lanterne rouge.

 

 

Enfin, Spremberg recevait Kattegat pour un match importantissime pour les locaux : la victoire était impérative pour se relancer et conserver les espoirs de qualification européenne (mais en ne grillant presque plus de jokers...). Et Kryner sut parfaitement motiver ses troupes. Ce ne fut pas facile car, en face, Kattegat IF joue les places européennes, voire le podium. Pendant plus d'une heure, le match fut tendu et âpre, avec peu de situations dangereuses pour les gardiens. Mais l'entrée d'Alan Kardec à la 66e minute eut un effet sur le jeu sprembergeois. Le Brésilien étira la ligne de défense du KIF et cela ouvrit plus d'espaces pour Ademi. Deux minutes plus tard, il exploitait à merveille un ballon dans la surface de Kattagat pour ouvrir la marque. Motivés et encouragés par leur public, les joueurs de Spremberg breakèrent quelques minutes plus tard, grâce à une belle frappe enroulée à l'entrée de la surface de réparation par Armstrong. Le dernier clou fut planté par Zainadine Jr. de la tête sur corner, à la dernière minute. Large victoire qui permet à Spremberg de rester pas trop loin du peloton européen (à 6 points tout de même).

 

 

Résultats complets et classement
Toutes les statistiques de la saison


Tous les articles +