S-Ligue 1

Super Dario

16 févr. 2020 par Gwench

Cette S-Ligue 1 est étrange. Les favoris ont du mal, les nouveaux arrivés tirent leur épingle du jeu, les mal classés luttent pour remonter, l'Europe n'est pas jouée. Ce n'est pas cette 26e journée qui va améliorer la lisibilité de ce championnat. Qu'on se le dise, c'est sens dessus dessous.

 

 

Commençons par la performance de Warwickal FC, sur sa pelouse, contre les Aguazul Papaya qui présentaient dans la peau du leader. Bien en place, requinqués par leur bon résultat face à Utopia lors de la dernière journée (1-1), les Lions ont tenu tête aux Iguanes. Un duel équilibré, ou un match sans si on est supporter des Aguazul Papaya. Les leaders ont éprouvé de grandes difficultés pour approcher des buts de Warwickal. Carlos Izquierdoz a joué le rôle de métronome dans la défense des Lions, amenant ses collègues défenseurs à livrer une belle bataille, avec peu de fautes (4 seulement, contre 20 par les Aguazul !). Mais ce 0-0 n'arrange personne car, d'un côté Warwickal ne remonte pas au classement, de l'autre les Aguazul Papaya laissent filer 2 points au classement. Surtout, ils ouvrent la porte à un retour à la place de premier pour le Spartak Grostov.

 

 

Les Ours du Vostok se déplaçaient aux Ulysses avec la claire inention de décrocher 3 points. Dans une rencontre ouverte, Grostov a su se montrer plus réaliste que les Ulysses FC, en cadrant plus de frappes aussi. Comme portés par les événements, les joueurs du Spartak ont rapidement ouvert la marque par Tetlacq (17e), à la retombée d'un long coup-franc de Valeri. Ce dernier se distingua ensuite en seconde période en breakant (50e) d'une lourde frappe dans la suface de réparation. Pendant tout ce temps, l'UFC ne s'arrêta pas de jouer, cherchant à toujours rester vivant dans cette rencontre. Hélas pour eux, le réveil fut trop tardif, avec la réduction du score à la 92e minute. Le Spartak Grostov retrouve la place de leader, pendant que les Ulysses glissent pour la première fois de la saison à la place de la lanterne rouge...

 

 

Effectivement, ce n'est plus Sliasthorp qui occupe la dernière place. Ce soir, les Black Ratons ont réalisé le bon coup de la journée, en s'imposant à leur main, contre un Dvalinn SK maudit par le sort. Sliasthorp a eu beaucoup de réussite sur ses buts : frappe déviée pour Yesepa à la 16e minute, poteau rentrant sur la tête de Delph à la 29e. Une premièr période menée sur un bon rythme par les locaux. Durant la seconde, la frustration empêcha Dvalinn de jouer avec lucidité. Pire, Svertingsson récolta deux cartons jaunes en 20 minutes, laissant les siens terminer la rencontre à 10 durant les 20 dernières minutes. Sliasthorp n'en demandait pas tant pour parvenir à s'imposer pour la 5e fois de la saison.

 

 

Abordons maintenant l'habituel série de rencontres frustrantes. Pas forcément pour les spectateurs, mais clairement pour les clubs avec des aspirations élevées. En tête de liste, nous retrouvons Heiwashima United, piégé sur la plus petite des marges, sur sa pelouse, par un Zénith Kirkov désireux de s'installer dans la première moitié du classement. Très rapidement, les Loups du Vostok ont ouvert la marque en poussant Iorfa à la faute, lui faisant concéder un but contre son camp. A partir de là, ce match fut une purge, animée par deux équipes très frileuses et en manque d'idées offensives. Les défenses ont parlé. Le Zénith et Heiwashima sont plus que jamais concurrents pour les places européennes.
Places européennes qui semblent loin dorénavant pour le Standard Tygres qui piétine au classement. Mais ce soir, il y a encore une raison logique à cela : la réception d'un RRC Armorbeek en forme qui aligne ce soir son 9e match d'affilée sans défaite. Cela aurait pu être une victoire, grâce à la recrue Ulloa qui a du feu aux pieds (7 buts en 6 matches de championnat depuis son arrivée au RRCA). Heureusement, Stocker a su faire sauter le verrou défensif en fin de rencontre, pour les locaux. Les Rouches s'en tirent finalement bien avec le point du nul. Armorbeek se retrouve à 3 points de la 5e place. La course à l'Europe continue.
Alors qu'elle semblait revenir à portée de tir pour Spremberg, l'Europe s'éloigne de nouveau ce soir, avec une prestation en demi-teinte sur la pelouse du RFC Aurora. Les locaux ont laissé passé une opportunité de revenir sur les Aguazul Papaya. Pire, ils offrent la possibilité au KVZ Hament de leur repasser devant. Ils pensaient avoir fait le plus compliqué en ouvrant la marque face à un Spremberg BK venu en mode hérisson. Mais leur déconcentration coupable, suite au but, ouvrit un boulevard dans le dos de leur défense, ce dont Spremberg ne se priva pas pour l'exploiter et égaliser deux minutes après l'ouverture du score.
Ainsi, pour le KVZ Hament, le déplacement à Kamitoshi devenait important, pour la course au titre, la course à la qualification pour la Champions League et la course pour finir devant Aurora. Au vu de la rencontre jouée, les consignes du coach ont porté leurs fruits. Le Ventmer Kamitoshi, qui étrennait son nouveau maillot extérieur, n'a pas su convertir ses temps forts. Tirer au but, c'est bien, marque c'est mieux. Et ça, le KVZ Hament l'a bien compris et appliqué. Jouant en contre, les Kompers ont trouvé rapidement la faille dans la ligne de quatre défenseurs, avec des contres assassins que Charlie Austin se fit un plaisir de convertir. Le buteur signe ce soir un important doublé et permet à son club de grimper sur la 3e marche du podium.

 

 

En revanche, certains clubs ont le sourire aux lèvres car tout sourit ce soir. Il y a d'abord la victoire tranquille de Kattegat IF, sur sa pelouse, face à un Hayabusa un peu démobilisé. Deux buts, faisant la part belle au collectif des Canaris, signés Framontin et Ludvigsson, et replaçant le KIF à la 5e place du championnat, celle du dernier ticket européen offert par le championnat.
Un peu plus au sud, Irwellshire accueillait United of St-Patrick. Les Red Ratons espéraient enchainer un troisième match sans défaite, tandis que St-Patrick cherche encore à se créer une série favorable. Ce soir, un homme a brillé de mille feux sur la pelouse de la Heaton Park Arena : Dario Benedetto. L'Argentin a tout fait ce soir, il a détruit la défense d'Irwellshire à lui tout seul. Tout a commencé avec une passe décisive, dès la 25e minute pour Aaron King. Ensuite, en fin de première période, il fut inarrêtable, inscrivant un doublé en 5 minutes. Un coup-franc dans le soupirail à la 43e minute, une frappe rasante dans la surface de réparation après 3 minutes d'arrêts de jeu. Menés 3-0 à la pause, Irwellshire n'a pas vu le jour pendant 45 minutes. La seconde période ne fut pas forcément passionnante, mais Benedetto a de nouveau sorti les spectateurs de la torpeur, en signant un troisième but à quelques instants de la fin du match. Un nouveau coup-franc, dans la lucarne cette fois (87e). St-Patrick s'impose largement ce soir (4-0). Merci Dario.

 

 

Enfin, l'Inter Utopia CF s'est imposé sans sourciller contre le FC Arcandias. Il aura toutefois fallu attendre l'heure de jeu pour que la rencontre gagne en intensité avec l'ouverture du score par Arnautovic (62e), puis avec le coup de pouce du destin grâce à l'arbitre : un pénalty transformé par Lafôret (72e). L'affaire était réglée.

 

Résultats complets et classement
Toutes les statistiques de la saison


Tous les articles +