S-Ligue 1

Avis de tempête

09 févr. 2020 par Gwench

C'est dimanche, c'est championnat ! Petit tour des stades pour cette 25e journée avec des buts en rafale et quelques tempêtes dans les stades. Car, ce soir, c'est aussi un soir de derbies.

 

Commençons par évacuer rapidement les affaires courantes, à savoir trois résultats nuls, dont deux ayant reçu haut la main le label Ligue des Über Talents Conforama avec des scores de 0-0 : United of Saint-Patrick contre Kattegat IF, énorme coup de frein pour les Canaris simtopiens malgré une grande domination ; et Ventmr Kamitoshi FC face à Sliasthorp VK, dans une rencontre équilibrée qui apporte un point intéressant aux Ratons. Notons le pénalty manqué par Sergio Léon. Ensuite, il y a le bon match nul, quoique frustrant, de Warwickal FC contre les Harlem Globe Trotters de cette fin de saison, l'Inter Utopia CF. Izquierdoz avait pourtant mis les siens en orbite, mais la défense locale fut trop passive quand Van Serpy s'éleva au-dessus de la mêlée pour reprendre un corner de la tête, juste avant la pause. Ensuite, ce fut un remake de la Guerre Froide : aucun mouvement offensif dangereux de part et d'autre. Juste de l'attente, un poil longue au goût des spectateurs qui ont copieusement sifflé les 22 acteurs à la fin de la rencontre.

 

 

Non, pour voir du jeu, prendre du plaisir en étant confortablement assis en tribune, il fallait aller -au choix- à Irwell, à Armorbeek, à Dvalinn ou encore à Tygres.
Commençons par le match géré à la perfection par le RRC Armorbeek sur sa pelouse du Boswijk, face à Heiwashima United. Ce soir, le coach des Blues peut remercier Weis et Antoons, auteurs d'une superbe prestation en défense centrale. United n'a pas réussi à forcer le verrou. En fin de rencontre, à force d'abnégation, le RRCA a fait coup double. D'abord en s'imposant 2-0, grâce à Bernard et à Ulloa (sur pénalty), pour ensuite se retrouver 8e à égalité de points avec son concurrent du soir. L'Europe se rapproche pour Armorbeek. Tout l'inverse pour Tygres et Spremberg, opposés ce soir à Marc du Bastin. Le Standard a beaucoup tiré au but (25 tirs contre 12) mais la réussite fut plutôt du côté des Sprembergeois, qui ouvrirent la marque en première période. Les Rouches accusèrent un peu le coup mais surent se reprendre, avec talent en seconde période. Ruidiaz réalisa un superbe volée sur un centre de Stocker, puis ce dernier s'imposa d'un cheveu dans un duel aérien, à la réception d'un long centre de Yedlin. Entre la 54e et la 61e minute, Tygres renversait la situation, obligeant Spremberg à partir à l'abordage. Ce fut brouillon, mais cruellement efficace quand Armstrong s'échappa côté droit pour venir égaliser d'une frappe croisée à la toute fin des arrêts de jeu (90e+4).

 

 

A Irwell et Dvalinn, les résultats furent terribles pour les équipes qui recevaient. Menant largement, avec facilité, aussi bien Irwellshire United que le SK Dvalinn, le collectif si bien huilé finit par exploser en vol. United menait 3-0 juste après l'heure de jeu, grâce à Pegg et un Akwanifee retrouvé (doublé). Hayabusa n'avait pas montré grand chose de dangereux, mais n'avait pas abandonné pour autant. Pour preuve, la réduction du score par Schöpf à 10 minutes de la fin du match. Hayabusa pressa un peu plus haut et parvint à réaliser l'impensable : égaliser ! Hiroyasu puis Yamaguchi offrirent le point du nul aux Faucons au bout du bout des arrêts de jeu. Incompréhensible, côté United. Scénario similaire à Dvalinn, donc, puisque les Cerfs menaient 3-1 à la pause, après avoir dominé les débats. Le FC Arcandias se relança par Dzyuba, un peu après l'heure de jeu. Dans le money-time, Ssebuuma faussa compagnie à ses gardes du corps pour aller égaliser à 3-3 (80e). En fin de rencontre, Stambouli déboula plein axe pour placer une frappe lourde (86e) et offrir un incroyable come-back et trois précieux points au FCA.

 

 

A côté de tout cela, la veille, les Aguazul Papaya jouaient leur partition face aux Ulysses FC. Une rencontre paisible pour les Iguanes, ponctuée de deux buts aux moments charnières. Les Ulysses ont timidement essayé d'enrayer la machine, mais sans réussir à la prendre en défaut. Les Aguazul Papaya ont bien préparé leur prochain match, un certain huitième de finale aller contre le Borussia Dortmund. Et ils iront défier les Allemands avec leur tout nouveau statut de leader du championnat de S-Ligue 1.

 

 

En effet, l'un des gros événements de cette 25e journée, c'est le résultat du derby du Vostok entre le Zénith Kirkov et le Spartak Grostov. Les leaders se déplaçaient sur la pelouse des Volpi. En moins de 10 minutes, la rencontre prit des allures de cauchemar. D'abord avec un renvoi d'une frappe lointaine de Chancy par Padt dans les pieds d'Inlan qui avait bien suivi et put conclure dans le but déserté (3e), puis avec une nouvelle boulette à mettre au compte de Padt. Pas inspiré, le gardien des Medvedi réalisa d'abord une parade à bout portant face à Perrotin. Alors qu'on pensait l'action terminée, sans explication aucune, Padt échappa le ballon devant lui pour les crampons de Perrotin qui ne manqua pas l'offrande (7e). 2-0, le Spartak n'allait plus voir le jour jusqu'à la pause, n'échappant qu'avec de la chance -cette fois- à un score plus lourd... En seconde période, le Zénith joua plus prudemment, afin de ne pas hypothéquer le bon résultat en cours. La rencontre perdit en intensité, du côté des Volpi, mais pas du côté des Medvedi. Les Ours du Vostok ont beaucoup tenté, dans ce derby, mais Butland repoussa longtemps l'échéance, avant de finalement céder à la 76e minute, sur une combinaison aux abords de la surface entre Babel et Diogo Sousa. Le dernier quart d'heure fut compliqué pour le Zénith, acculé dans ses 20 derniers mètres par des ours enragés. Mais la meute de Kirkov tint bon et réalise le gros coup de la soirée. Le Zénith passe dans la première moitié du tableau.

 

 

Enfin, grand classique du football simtopien depuis 2014, l'opposition au Komp entre le KVZ Hament et le RFC Aurora, deux des clubs les plus titrés à Simtopia, a tenu toutes ses promesses. D'abord avec le traditionnel coup d'envoi en retard, dû aux fumigènes allumés par le Spionkop. Puis avec la pluie habituelle de cartes jaunes : 8 ! 4 de chaque côté, pas de jaloux sur ce point. Ensuite, la rencontre bascula à la 44e minute, alors que le KVZ Hament était mené depuis la 38e minute et l'ouverture du score par Saint-Cloud, lorsque Bradley se frotta d'un peu trop près et avec vice à Almeida. Ce dernier s'écroula, amenant l'arbitre à sortir un second carton jaune. L'international américain laissa les siens à 10 pour la seconde période, qui elle aussi arriva tardivement car le Spionkop ralluma des fumigènes, en protestation à l'exclusion de Bradley. Un Klassieker ne se passe jamais comme prévu. Mais, cette fois, le scénario profita clairement au RFC Aurora. Gérant leur avantage sans trop de pression, les Boeren patientèrent avant de planter les banderilles dans le dos des Kompers. Durant le dernier quart d'heure, Aurora marqua deux nouveaux buts, profitant de la fatigue des Kompers qui venaient de passer une demi-heure à jouer tous leurs coups à fond. A noter qu'après le second but auroréen, signé encore par Saint-Cloud, la rencontre fut une nouvelle fois interrompue par l'arbitre, Saint-Cloud ayant eu la mauvaise idée d'aller chambrer les supporters adverses lors de sa seconde célébration. Cahin-caha, et après un déploiement de forces mobiles autour de la pelouse, la rencontre arriva à son terme. Le RFC Aurora monte à la 3e place du classement, un point devant ses adversaires du soir. Il signe également sa première victoire au Komp depuis décembre 2015 (victoire 2-1 à l'époque).

 

Résultats complets et classement
Toutes les statistiques de la saison

 

 


Tous les articles +