S-Ligue 1

Turbulences à Spremberg

02 févr. 2020 par Gwench

Le mercato vient de se terminer, après avoir été particulièrement animé (record d'achat pour Utopia avec la signature d'Alberran, mais aussi inculpation pour corruption du président d'Utopia...). Peut-être un trop, même. Mais la compétition suit son cours, avec le championnat ce dimanche. Une seule question : est-ce que les Aguazul Papaya vont enfin s'asseoir sur le trône, leur objectif ultime ? Sachant qu'ils retourneront bientôt au charbon en Coupe d'Europe pour affronter le Borussia Dortmund.

 

Cela ne sera pas encore pour ce soir, coupons court aux spéculations. La faute au Ventmer Kamitoshi qui surfe sur sa qualification en demi-finale de la Coupe de Simtopia. Bien en place et aggressifs (dans le bon sens du terme), les visiteurs ont rendu la vie compliquée aux Iguanes, ouvrant la marque en fin de rencontre par Forami. Heureusement pour les Aguazul Papaya, leur mental est bon. Du coup, ils n'ont pas trop mis de temps pour égaliser et éviter de concéder une défaite au plus mauvais des moments. En effet, dans le même temps, le Spartak Grostov, qui tourne un peu au ralenti, accueillait l'Inter Utopia qui va terminer sa saison par de multiples barouds d'honneur. Ce soir, les champions sortants ont montré pourquoi leur équipe avait décroché trois titres de champions dans son histoire récente. Ce fut un match course-poursuite, à qui devait rattraper l'autre au tableau d'affichage. Utopia a pris les devants en premier, avant d'être dépassé par la suite. Avec de la suite dans les idées, ils ont su revenir à 2-2, mais Grostov possède actuellement le meilleur joueur du championnat : Babel. L'homme de la situation qui offre en fin de rencontre les trois points de la victoire. Encore. Grostov reprend quelques longueurs d'avance sur les Aguazul.

 

Par ailleurs, on notera quelques matches nuls, en plus de celui entre les Iguanes et le Ventmer. Comme souvent, le Standard Tygres a concédé le 0-0, cette fois sur la pelouse de Kirkov. Les Rouches sont habitués aux matches nuls et vierges (6 fois sur 10 résultats nuls). Pour le Zénith, ce n'est pas un mauvais résultat en soit, puisqu'ils pointent ce soir à la 10ème place. L'autre résultat nul est à Dvalinn. Benitez pensait avoir donné un avantage certain aux siens, en ouvrant la marque dès l'entame de la seconde période, mais quelques minutes plus tard, Akwanifee est sorti de sa léthargie pour remettre Irwellshire United à hauteur du SK Dvalinn. Le match fut rugueux, avec deux sorties sur blessure (De Silvestri et Coleman).
Enfin, Kattegat rate le coche ce soir, après avoir affronté sur sa pelouse les Ulysses FC. Alors que la rencontre était équilibrée, avec un but partout à partir de la 53e minute, la machine s'est emballé et le KIF concède deux points par sa propre faute. D'abord en terminant la rencontre à 10, suite à l'expulsion de Charfaoui pour un second carton jaune (77e), puis en concédant un pénalty stupide en toute fin de rencontre (90e+6), transformé par Naismith. L'exploit réalisé deux minutes plus tôt par Sveinsson (90e+4) n'a servi à rien...

 

 

A Arcandias, un match d'anciens opposait le FC Arcandias au KVZ Hament. Quatre titres de champions sur la pelouse au coup d'envoi. Mais un seul petit but, marqué au forceps en début de partie par le KVZ Hament (Austin, 12e). Peu de spectacle, entre un FCA trop timoré et un KVZH à des années-lumières de son jeu offensif passé... Le résultat est là, Hament s'impose et reste à portée du titre. Mais que c'est dur à regarder...
Un peu comme la rencontre au Stade du Phénix entre un Spremberg BK comme anesthésié par la petite neige qui tombait, et la lanterne rouge Sliasthorp VK. Un non-match, malgré quelques situations dangereuses pour les partenaires d'Ademi. Mais Spremberg n'a plus les jambes de la fin d'année 2019. Et ça tourne au ralenti. Sliasthorp, pour sa part, a réalisé le hold-up parfait : sur sa seule véritable action dangereuse, les Ratons ont obtenu un pénalty (logique) transformé par Schwegler. Les autres tentatives de tir n'ont jamais été près d'inquiéter Kalinic... Pourtant, Spremberg s'incline sur ce coup du sort. La lanterne rouge recolle aux clubs du bas de classement. Spremberg retrouve le ventre mou.

 

 

Dans ce bas de classement, justement, deux équipes s'affrontaient pour ne pas couler définitivement. United of St-Patrick accueillait un Warwickal FC peu verni lors de la journée précédente. Ce soir, les Lions ont tout fait pour que la chance ne les fuit pas. Dans les 10 premières minutes, ils se sont rués sur les buts des Leprechauns. Et cela a fortement payé, puisque le Blanko et Konté ont trouvé le chemin des filets,créant un break rapidement. Ensuite, ce fut la tactique du hérisson et de la passe à 10. Warwickal a tout fait pour que seul le chrono soit actif...Saint-Patrick a souvent essayé, de loin même, pour revenir dans la partie. Benedetto et Browne n'ont toutefois pas été très dangereux, ni très inspirés. Le pire étant le raté de Dario Benedetto à la 63e minute, en un contre un avec Jerry Khan. Le gardien de Warwickal a su dévir la frappe de l'attaquant de Saint-Patrick. Warwickal s'impose 2-0. Dorénavant, ce sont 5 équipes qui se tiennent en 4 points, en bas de classement.

 

En haut de classement, les choses bougent un peu, après cette 24e journée. Le perdant du soir est le RFC Aurora qui s'incline dans un nouveau derby avalonais appelé à marquer les esprits. Dans un Boswijk chauffé à blanc, le RRC Armorbeek a facilement pris les devants grâce à sa recrue Ulloa. D'abord sur pénalty, puis sur une superbe tête à la réception d'un centre de Goosens. Aurora n'a pas pesé durant la première période. En seconde, les Boeren se sont réveillés, mais ce fut insuffisant pour recoller à hauteur du RRCA. Il fallut attendre la 85e minute pour voir Saint-Cloud réduire la marque. Armorbeek entrevoit les places européennes, pendant que le RFCA laisse sno ennemi préféré (le KVZH) lui repasser devant au général. Le football avalonais se porte bien.

Un peu comme celui de la région de Asahi. Le Ventmer joue l'Europe cette saison, Hayabusa a été leader pendant un long moment et... Heiwashima United revient comme une balle en cette fin de saison. L'effet mercato ? Toujours est-il que dans le petit derby d'Asahi, entre Hayabusa FC et les Shadows, ces derniers ont bien joué le coup, courbant l'échine pour mieux piquer en contre-attaque. L'homme fort côté Heiwashima, Ricardo Goulart, a encore mis les siens en orbite durant la première période. United sera une équipe à surveiller pour cette dernière ligne droite. Pourtant, Hayabusa avait réussi à recoller au score à la 80e par Yamaguchi. Sur corner, un mauvais placement au second poteau a permis à Khrin de placer une tête puissante pour le but de la victoire (82e). Heiwashima se retrouve à 5 points'un potentiel ticket pour la Ligue des Champions. Pour Hayabusa, la fin de saison s'annonce longue, englué dans le ventre mou.

 

Résultats complets et classement
Toutes les statistiques de la saison

 

 


Tous les articles +