Aguazul Papaya    Inter Utopia CF    Spremberg BK
Champions League

Inter : qualification utopique ?

06 nov. 2019 par Gwench

La Coupe d'Europe est de retour, pour la 4e journée de la phase de groupe. L'Inter Utopia, les Aguazul Papaya et Spremberg BK ressortaient le bleu de chauffe. Pour le champion en titre de SL1, l'enjeu était important ce soir, pour se relancer, tandis que les Aguazul Papaya avaient l'opportunité de se rapprocher de la qualification pour le printemps prochain et que Spremberg devait marquer ses premiers points sous peine de dire adieu à tout.

 

SPREMBERG BK - HOFFENHEIM

Ils sont 19èmes en championnat, ils n'ont aucun point à l'entame de cette 4e journée de Champions League. Qu'attendre de Spremberg face au club allemand de Hoffenheim ? A priori, pas grand-chose. Du coup, le coach Kryner a tenté quelque chose de fou : mettre Ademi sur le banc et titulariser Mackatt. Le jeune attaquant de 19 ans a répondu présent, doublement. D'abord en renard des surfaces, à l'affut d'un ballon relaché par Baumann, ce qu'il fit à la 19e minute. Puis deux minutes plus tard, au terme d'une action collective comme on en a rarement vu à Spremberg depuis un moment. A la finition, au second poteau, c'est Mackatt qui a surgi pour couper la trajectoire du ballon. Spremberg démarrait de la meilleure des façons. Hélas, les hommes de Kryner sont vite retombés dans leurs travers. Trop vite, même, puisque les Allemands se sont bien relancés à la 32e par Kaderabek, avant la pause. Ensuite, les Sprembergeois ont concédé un pénalty dès l'entame de la seconde période. Le moment de gloire de Kalinic puisqu'il détourna fermement la frappe de Kramaric. Ce n'était que reculer pour mieux sauter puisque Kaderabek a rendu muet le Stade du Phénix à la 53e minute. Spremberg venait de laisser passer sa chance, mais il fit tout de même preuve d'une solidité défensive retrouvée pour la dernière demi-heure. Le score ne bougea plus, ce qui signifie que Spremberg ouvre son compteur dans cette Champions League 2019-20.

 

1- FC PORTO : 10 pts
2- HOFFENHEIM : 7 pts

3- CSKA Moscou : 4 pts
4- Spremberg BK : 1 pt

 

FENERBAHÇE - AGUAZUL PAPAYA

Les Iguanes se déplaçaient en Turquie, pour un bain d''ambiance chaud bouillant au Sükrü Saracoglu Spor Kompleksi du Fenerbahçe. Mais ce dernier se présentait avec pas mal d'absents, à tel point que Valbuena était aligné en... défenseur droit, tandis qu'André Ayew était positionné en... milieu défensif devant la charnière centrale. Du coup, les Turcs ne se sont pas trop montrés dangereux pour les Simtopiens. Et les Aguazul Papaya ne se sont pas précipités non plus. Dans un match "ni-ni", c'est la qualité du jeu qui a le plus pâti. Les Iguanes semblaient se contenter du point du nul quand, durant le money time, la rencontre s'est emballée. A 6 minutes de la fin du temps réglementaire, Nikolaï Nitroglicerin se présenta à 20 mètres des buts du Fener' pour tirer un coup-franc. La frappe fut parfaite, passant par dessus le mur turc pour finir le long du premier poteau (84e). Les Turcs se lançaient à l'attaque, à tout va, faisant le siège des buts de Manvussa. Ottoman dit, le Fener' déséquilibra son jeu et, en contre, les Iguanes en profitèrent immédiatement. Eran Zahavi fut trouvé à 40 mètres, dans la profondeur, par Joseba Zaldua. Le milieu israélien est allé sereinement crucifier les Turcs pour le 2 à 0 (87e). Fenerbahçe a entretenu la folie grâce à Ersin Topuz qui réduisit la marque de la tête sur un corner (89e). Dans une ambiance de folie, les Aguazul n'ont pas paniqué et ont sur conservé leur avantage à la marque pour trois nouveaux précieux points qui les rapprochent d'une qualification pour la suite de la compétition.

 

1- JUVENTUS : 12 pts
2- AGUAZUL PAPAYA : 9 pts

3- Tottenham : 3 pts
4- Fenerbahçe : 0 pt

 

BENFICA - INTER UTOPIA CF

Terminons par les Intéristes, en danger dans leur groupe, en déplacement au Portugal chez Benfica. A l'Estadio da Luz, les Utopians n'ont pas vu la lumière... Raccourci facile mais terriblement réel. Ultra-dominés dans tous les compartiments du jeu, l'Inter Utopia a pris l'eau de toute part. Résistant plutôt bien durant 20 minutes, les lignes intérises finirent par reculer inexorablement sous les assauts benfiquistes. Jardel (26e) puis Pizzi (39e) ont poussé Utopia à mettre un genou à terre. La faute aussi à Ljubomir Fejsa, le milieu serbe de Benfica, qui offrit deux caviars à ses coéquipiers. Utopia pensait avoir repris la main sur la rencontre en réduisant la marque immédiatement par Lafôret, grâce à une passe du joueur en forme du club : De Arrasceata (40e). La pause n'a pas aidé les Utopians à se renforcer mentalement et, au retour des vestiaires, la pression de Benfica fut encore plus forte et à l'heure de jeu, comme durant la première période, Utopia recula et prit le bouillon, encaissant deux buts supplémentaires. Un bon coup-franc de Ruben Dias (60e), et une longue course dans la profondeur de Gedson Fernandes, ponctué d'un petit slalom au milieu de trois joueurs intéristes (Mas, Kannemann, Van Serpy), et d'une frappe sèche croisée que Guzman n'a pu accompagner que du regard. L'Inter Utopia s'incline lourdement à Benfica : 1-4. Sachant qu'il reste l'Atletico et le PSG à affronter, on peut s'avancer et dire que l'Inter est éliminé à 99% de la Champions League. Quant à l'Europa League, il ne faudra pas lambiner et espérer que Benfica se rate sur ses deux derniers matches (Benfica affronte les mêmes adversaires qu'Utopia), mais les 4 points de retard sur les Portugais ne plaident pas en la faveur d'Utopia...

 

1- PSG : 9 pts
2- ATLETICO : 7 pts

3- Benfica : 5 pts
4- Inter Utopia : 1 pt


Tous les articles +