RFC Aurora    Standard Tygres
Europa League Phase de poule

Chaud et froid

24 oct. 2019 par Gwench

La petite coupe d'Europe prend place ce soir, avec deux rencontres pour Simtopia : RFC Aurora qui reçoit l'Étoile Rouge de Belgrade et le Standard Tygres qui reçoit le Betis Séville. Et ce soir, les Simtopiens auront soufflé le chaud et le froid.

 

RFC AURORA - ÉTOILE ROUGE DE BELGRADE

Un match pour la relance ou pour l'enfer, entre les deux seules équipes sans victoire dans ce groupe. Presque le match de la dernière chance pour Aurora pour espérer voir le printemps européen. Le message du coach a dû bien passer dans le vestiaire car les Boeren ont attaqué pied au plancher la rencontre. A la suite d'une longue phase de possession du ballon, les Auroréens accélérèrent le mouvement de la droite vers la gauche, déséquilibrant l'équilibre défensif des Serbes. Badfoot trouvait Soo-Beom côté gauche qui lançait sans contrôle François-Xavier Saint-Cloud dans la surface. Le joueur d'Aurora enchaina un contrôle orienté puis une frappe rasante au premier poteau pour l'ouverture du score (3e). Les Auroréens étaient bien lancés. Ils ont poursuivi ce travail de sape, harcelant les Serbes haut sur le terrain. A la récupération d'un ballon dans les pieds d'un joueur serbe, Badfoot avança plein axe avant de trouver de nouveau Soo-Beom sur son côté gauche. Le long centre aérien de ce dernier arriva à bon port : la tête de Blondiaux de Battignies, pour le but du break (15e). Il faut dire que Krsmanovic, le gardien de Belgrade, a totalement raté sa sortie, y allant à contre-temps... Mais cet avantage de 2 à 0 n'arrêta pas les Auroréens qui crucifièrent leurs adversaires quelques minutes plus tard, sur une repriseà bout portant de Saint-Cloud déviée par Danicic (21e). Krsmanovic était pris à défaut pour la troisième fois de la partie. A ce moment du match, Aurora mit le pied sur le ballon et commença la gestion de l'avantage. La rencontre perdit en intensité, les Boeren maneouvrant bien, et ce ne fut pas la réduction du score par Radjen à la 85e minute, sur un oubli de marquage au second poteau qui changea la donne. Le RFC Aurora remporte son premier match de la phase de groupe et peut garder espoir.

 

 

1- GALATASARAY : 7 pts
2- BAYER LEVERKUSEN : 7 pts
3- RFC Aurora : 3 pts
4- ER Belgrade : 0 pt

 

STANDARD TYGRES - BETIS SÉVILLE

A Tygres, ce ne fut donc pas la même chanson. En face se dressait une solide équipe de Séville, venue chercher les trois points. Ce qu'elle fit avec la manière, maîtrisant le match de bout en bout, avec la possession du ballon pour elle. Dès le premier quart d'heure, la messe était dite, les Standardmen encaissaient deux buts rapidement. Sur un placement trop aléatoire de la charnière centrale Bjelland - Bartra, Angel Luis Segui en profita pour filer entre les deux joueurs, balle au pied, et venir battre d'une balle piquée Consigli qui ne pouvait pas faire grand-chose (6e). Ensuite, ce fut sur coup de pied arrêté que le Betis breaka. Légèrement côté droit, Joaquin enroula une merveille de frappe que Consigli ne put qu'effleure du bout des gants (14e). 2-0, le Betis pouvait dérouler et attendre que les espaces s'ouvrent du côté du Standard qui eut le mérite de ne pas baisser les bras. Hélas,cela demeura un peu brouillon dans la finition et Ruidiaz fut beaucoup moins dangereux qu'à son habitude. Il faut ajouter aussi la blessure rapide de Boilesen côté gauche, dans le flou qui a un peu animé le jeu de Tygres en première période. La seconde débuta mieux, Ruidiaz plaça quelques frappes intéressantes mais Pau Lopez assurait le job pour le Betis. Martinez avait beau se démener, tantôt dans l'axe, tantôt sur le côté, pour créer des brèches et trouver ses partenaires, le score ne bougeait pas pour autant. Au contraire, la maison Stndard s'écroula après l'heure de jeu. Jouant en contre-attaque, le Betis alluma une mèche à la 61e minute, en trouvant dans la profondeur Diego Lainez, pour le 3-0. Désemparés, les joueurs de Tygres perdirent en concentration et à la 68e minute, ce fut Soriano qui fut totalement oublié au marquage et qui paracheva la victoire aisée du Bétis en marquant le 4-0. Le Standard Tygres ne s'est toujours pas imposé dans ce groupe, mais peut encore espérer quelque chose, à condition de ne rien rater de la phase retour (et de profiter de scénarii favorables...).

 

1- OM : 6 pts, +3
2- LAZIO : 6 pts, +2
3- Betis : 6 pts, +2
4- Standard Tygres : 0 pt, -7


Tous les articles +