Sliasthorp VK    Ventmer Kamitoshi FC
Coupe de la Ligue Finale

Dominer n'est pas gagner

21 août 2019 par Gwench

C'est l'heure de siffler la fin de la récré en Coupe de la Ligue avec la finale surprenante entre Sliasthorp VK et Ventmer Kamitoshi FC. Le stade national de Heffessef était bien rempli (43 800 spectateurs) et les deux virages colorés : mordoré et bleu. Les deux équipes ont l'opportunité de remporter leur premier titre majeur. Pour Sliasthorp, après l'Odinn Cupen, rajouter dans la vitrine la Coupe de la Ligue serait du plus bel effet. Pour Kamitoshi, c'est typiquement le type de trophée après le club court depuis 2 ans.

 

Du côté des compositions, les deux équipes alignent peu ou prou leur 11-type. Beaucoup de commentateurs s'attendaient à voir Shatov jouer le rôle de détonateur. Côté Sliasthorp, c'est le buter Burgstaller qui était attendu au tournant.

 

La première période fut assez animée, Kamitoshi démarrant pied au plancher, attaquant dans tous les sens, jouant les coups de pied arrêtés au ras des poteaux, pendant que Sliasthorp courbait de plus en plus le dos. Sergio Leon a fait briller le gardien Heaton qui a éoeuré les joueurs du Ventmer. Le buteur kamitoshiite a échoué trois fois dans les gants de Heaton (12e, 34e, 42e). Dumercent s'est retrouvé en bonne position par deux fois, à la réception de longs centres qui passaient dans la surface sans être repris dans l'axe. La première fois, Dumercent rata le cadre en tirant au-dessus de la barre, la seconde fois ce fut Heaton qui détourna la frappe. Sliasthorp a réussi à empêcher le Ventmer d'ouvrir la marque. Mieux, même, avec leur première action à la 24e. Au début, un coup franc dans le rond central tiré par Winther pour Schwegler. Ce dernier écarte vers la gauche vers Cyr, qui lui remet. Schwegler remet derrière pour son central Karlsen. Le N°4 de Sliasthorp adressa alors une longue balle aérienne vers l'avant, dans la surface de réparation pour Burgstaller. Il surprit Bongolo et Brabec en remisant de la tête vers les 6 mètres pour Lundberg qui avait anticipé et repris de demi-volée au premier poteau. Imparable pour Barchloff, immobile sur sa ligne. Sur sa première action, Sliasthorp ouvrait la marque (24e, 1-0). Pour Kamitoshi, c'était la douche froide et ce sentiment prit de l'ampleur à la fin de la première période, au regard des statistiques : Sliasthorp avait été ultra-dominé, mais menait à la marque.

 

En seconde période, les débats restèrent à sens unique : Kamitoshi appuyait encore plus fort, pour égaliser dorénavant. Et Heaton poursuivait son travail de sape en repoussant toutes les tentatives. Cette confiance en son gardien donna du peps à Sliasthorp qui commença à sortir de sa moitié de terrain, à l'heure de jeu. Comme en première période, les effets se firent vite sentir. Héritant d'un coup-franc indirect à 35 mètres le long de la ligne de touche gauche, le club au Raton réalisa le break parfait. A la retombée du long coup franc aérien, Cyr fut poussé dans la surface de réparation. Après quelques minutes de réflexion pour l'arbitre, devant son écran de la VAR, il revint en désignant le confetti. Schwegler ne se priva pas pour transformer ce pénalty (62e, 2-0). Kamitoshi dominait, à la belge, mais concédait des buts. Le moral commença à flancher, Shatov, peu en vue, devint transparent et Sergio Léon trouva de moins en moins souvent le cadre. Cela dit, Heaton veillait au grain, encore et toujours. Kamitoshi finit tout de même par réduire la marque, sur un exploit personnel de leur recrue japonaise Yūya Ōsako. Thiago de Assis, ne parvenant pas à trouver Léon dans la surface de réparation, passa le cuir à côté de lui, aux abords de la surface. Ōsako enroula une frappe au ras du sol qui contourna -enfin- Heaton (82e, 2-1). Les dix dernières minutes furent stressantes pour Sliasthorp VK, mais l'équipe tint bon, jouant un bloc défense ramassé autour de la surface de réparation. Kamitoshi s'agaçait plus qu'il ne jouait en cette fin de match, Shatov récoltant un carton jaune (88e).

 

L'arbitre siffla les trois coups après trois minutes d'arrêts de jeu, délivrant Sliasthorp. Le SVK remporte sa première coupe de la Ligue, son premier trophée simtopien. Dans l'autre camp, les joueurs du Ventmer mirent de longues minutes à se relever... Sliasthorp pouvait commencer à festoyer avec ses supporters, la nuit serait courte...


Tous les articles +